Big things have small beginnings.

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dr. Elisabeth Shaw
« Final report of the vessel Prometheus. The ship and her entire crew are gone. If you're receiving this transmission, make no attempt to come to its point of origin. There is only death here now, and I'm leaving it behind. It is New Year's Day, the year of our Lord, 2094. My name is Elisabeth Shaw, last survivor of the Prometheus. And I am still searching.»
Lt. Ellen Ripley
« Final report of the commercial starship Nostromo, third officer reporting. The other members of the crew, Kane, Lambert, Parker, Brett, Ash and Captain Dallas, are dead. Cargo and ship destroyed. I should reach the frontier in about six weeks. With a little luck, the network will pick me up. This is Ripley, last survivor of the Nostromo, signing off.»


Partagez|

Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Michelangelo
Messages : 383
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus|| Mar 2 Fév - 7:47

Megan Carter a écrit:

LES TROIS MOUSQUETAIRES. Deux gars, une fille & un ascenseur!


    Très cher auditeurs, aujourd'hui au programme du jour Mémé super chef du grand restaurant vous propose un bouquet garni de bleu cuit à l'étouffé sur un lit d'apensenteur avec une langoustine malicieuse rose dans sa coquille... Voilà le plat du jour qui sera concocté sous vos petits yeux ébahis...

    Alors premièrement: Prenez un bleu solitaire, ne fréquentant pas beaucoup d'amis masculins mais ayant une grosse grosse prédilection pour la gente féminine dont il rafole. Ajouter au tout un soupçon d'aventurier gentleman séducteur, aux paroles verdoyantes, aux actions délirantes et au charisme incroyable. Et au milieu foutez une petite langoustine très malicieuse, dans sa coquille au cas où elle devrait se protéger des coups des deux autres qui est là pour pimenter le quotidien des deux autres en gros une chieuse qui n'hésite pas à se servir de ses pinces s'il le faut.

    Redevenons sérieux, le cadre des évènements d'aujourd'hui, le théâtre de cette savante recette à hauts risque est le centre commerçial sur fashion Island. Le lieu de prédilections aux grand dâme des deux autres protagonistes sera un ascenseur, quelle drôle d'idée voyons. Le but, offrir l'occasion à ses deux zigottos têtus pire que des bourriques de s'adresser la parole et d'arrêter de se regarder en chiens de faience. Une jeune Carter proche de ses deux imbéciles, qui à la saugrenue idée qu'ils pourraient s'entendre s'ils s'en donnaient enfin l'occasion.

    Le tout, comment attirer deux bleu dans un endroit qu'ils n'apprécient pas du tout. Coup de téléphone numéro un:

    Tuuut tuuuut, une voix bourrue: Allo...
    Une voix féminine affolée montant dans les aigus: Marcusssss, c'est Meg' je suis sur Fashion Island dans le parking souterrain...chut laisse moi parler y'a deux drole de gars qui me suivent depuis une demie heure, je suis descendue je me cache mais j'ai peur, vient vite s'il te plait, je le sens vraiment pas...
    Coupure impromptue, plus personne au bout du fil!

    Coup de téléphone numéro deux:
    Une voix un peu ahurie: Ouai?
    Une voix douce et mielleuse:Duncan? C'est Megan, peux-tu me rejoindre au centre commercial de Fashion Island. Attend je sais que t'aime pas le shopping c'est pas pour ça que je te demande de venir. J'ai besoin de toi, il faut vraiment que je te parle de toute urgence. Il faut que je t'avoue quelque chose d'important, viens s'il te plait fait pas le rabat-joie...elle raccroche, car elle sait que Duncan son frère de coeur viendra la rejoindre si ce n'est par curiosité de savoir ce que la jeune Carter a de si important à lui avouer.

    Megan Carter votre mission si vous l'accepter est de réunir ces deux hommes, de les bloquer dans l'ascenseur et de les forcer à rompre la glace. Biensur que la jeune femme accepte sa mission, d'ailleurs les appats sont lançés, elle est certaine qu'ils vont mordre à son hameçon. La jeune femme range son portable et remonte dans le centre commercial prendre tranquillement un café en les attendant...

_________________









Revenir en haut Aller en bas
http://tmnt.forum-actif.net
avatar
Michelangelo
Messages : 383
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus|| Mar 2 Fév - 7:48

Duncan Bierfeld a écrit:
Une sonnerie, une sonnerie de téléphone portable. Mais qui avait donc la mauvaise idée d’appeler si tôt ? Un samedi matin, oui matin, quatorze heures trente, certains dormaient encore à cette heure ci. Le jeune Américain, encore sous les draps, réveillé par l’appel, réprima un grognement, se jurant d’éteindre tout moyens de communication, la prochaine fois qu’il rentrerait, si tard, d’une fête. Il se retourna vers le mur, après avoir constaté, avec un soupir, que sa conquête nocturne était déjà partie. Dormir, il voulait juste dormir et qu’on lui fiche la paix. Mais celui qui cherchait à le joindre en avait décidé tout autrement, insistant. Et si, après tout, c’était important ? Il jeta sa couette au bas de son lit, avec une certaine mauvaise humeur caractérielle de ceux qui n’avaient pas assez dormi. Le jeune homme se redressa pour finalement se lever, avec grande peine. Et après s’être étiré en baillant à s’en décrocher la mâchoire, il ramassa son jean, à terre et l’enfila rapidement, rapidement pour quelqu’un qui n’avait pas encore tout à fait quitté Morphée. Il finit par attraper son portable et décrocher, après avoir lâché une injure.

« Ouais ?
- Duncan? C'est Megan, peux-tu me rejoindre au centre commercial de Fashion Island ? Attends, je sais que t'aimes pas le shopping, c'est pas pour ça que je te demande de venir. J'ai besoin de toi, il faut vraiment que je te parle de toute urgence. Il faut que je t'avoue quelque chose d'important, viens s'il te plait, fais pas le rabat-joie...
-Putain ! Mais… »


Il n’avait pas eût le temps de finir sa phrase, la jeune femme avait déjà raccroché. Il pesta, envoyant valser la cause de son réveil « si matinal » à l’autre bout de la pièce. Il fallait croire que c’était résistant, ces machins là…Elle avait quand même un sacré culot, la Megan, ce n’était même pas une demande qu’elle lui faisait là, c’était un ordre. Comme si l’Alpha était toujours disponible et à sa disposition…Il soupira, partagé entre le pour et le contre. D’une part, la jeune femme n’allait pas si bien que ça, en ce moment, et il se devait d’être là pour elle. De l’autre, il se passerait parfaitement d’une journée shopping, d’autant plus que Fashion Island n’était pas si près et que l’exigeante Carter n’était pas sans savoir qu’il n’avait aucun moyen de transport propre à lui-même. Il finit par faire son choix. Il irait, mais s’enfuirait bien vite s’il elle ne ferait qu’essayer de le faire rentrer dans un magasin de mode. Il se pouvait même que la jeune étudiante n’ait strictement rien à lui dire et ne le faisait venir que pour faire les boutiques avec lui, faute d’avoir trouvé une compagnie féminine. C’était certain, il ne pourrait survrir à une telle trahison…

[Une heure et des poussières plus tard]

Le taxi l’avait finalement déposé devant cet immense…Rectification, cet horrible bâtiment. Passion des femmes, ennemi des hommes. Qu’y avait-il de plus terrible que de piétiner des heures dans des magasins, pour au final, ne rien acheter ? Il soupira doucement, à la contemplation du centre commercial de Newport, qui portait un nom des plus stupides et des plus dégoûtants : Fashion Island…Prenant son courage à deux mains, – si, si, il en avait bien un – il finit par rentrer dans le centre. Son honneur et sa réputation en serait souillés, s’il venait à croiser une connaissance. Tout ça pour Megan, à croire qu’elle en valait vraiment la peine. Oui, sauf que sa merveilleuse amie avait négligé de lui donner le lien de rendez-vous. Et voilà qu’il se sentait déjà perdu, et très mal en point, dans cette foule. Il finit par faire quelques pas pour se mettre à l’écart, pour appeler tranquillement la jeune femme, n’ayant pas la moindre envie de la chercher et de faire le tour de chaque boutique pour tenter de la trouver :

« Allô ? C’est Duncan. J’suis dans ta connerie de…Bref, je suis là. T’es où ? »

_________________









Revenir en haut Aller en bas
http://tmnt.forum-actif.net
avatar
Michelangelo
Messages : 383
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus|| Mer 3 Fév - 11:48

14h… Début des emmerdes pour changer et des sueurs froides pour O’Connell qui louchaient de temps à autres sur un magnifique par choc, une calandre à vous faire réchauffer un cœur de glace. Depuis plus d’une heure, O’connell satisfaisait les plaintes d’une splendide créature. Il ne trouvait lui même plaisir quand la faisant ronronner sous ses caresses, ses mains travaillant sans relâche afin de combler ses moindres désirs. La beauté de cette jouvencelle n'avait d'égal que la fougue qu'elle contenait une fois lancée.
Bon…la dogde était simplement en réparation dans un vieil hangar que nombre d’étudiants en mécanique connaissait pour s’y retrouver entre admirateurs de belles mécaniques.

Vêtu de son irréductible t-shirt Volcom souillé par de nombreuses taches d'huiles, Marcus se trainait sous le véhicule légèrement surélevé. Il devait faire la vidange, changer les plaquettes et bidouiller par ci par là des éléments datant de l'ère crétacé. Soudain un bruit l'interpella alors qu'il était sur le point d'ouvrir le réservoir, les paroles d'une chanson enjouée résonnèrent dans la carrière, la zik de son portable, le genre à vous réveiller d'un coup tellement elle est stupide: Outkast... Un ami l'avait tout spécialement pré enregistrée dessus puisque connaissant l'ours mal léché au réveil.


Megan, *Megan la chieuse?* . Il se frotta nerveusement le front où, sans le moindre d'un doute, trouverait place dans quelques heures un magnifique œdème.


Allo....

Une voix féminine affolée montant dans les aigus: Marcusssss, c'est Meg' je suis sur Fashion Island dans le parking souterrain...chut laisse moi parler y'a deux drôle de gars qui me suivent depuis une demie heure, je suis descendue je me cache mais j'ai peur, vient vite s'il te plait, je le sens vraiment pas...
Sa première réaction fut de rejeter le portable à coté, croyant à une farce débile. Puis les secondes s'écoulèrent et O'Connell, adossé à la carrosserie le cul rivé par terre, réfléchissait à ce coup de fil pour le moins étrange. Cette folle était bien capable de se mettre dans de telles situations! Seulement le gars était dans un tel état qu'il hésitait à envoyer un missionnaire à sa place pour interpeler la cause de tout ce remue-ménage. D'autant plus que la Dodge ne pouvait rouler sans une remise à niveau. Il fouetta l'air d'un torchon déposé sur le capot et s'essuya grossièrement. Quitte à y aller, autant demander un petit service au rentier de la décharge qui leur servait à tous de repère. Le vieux MacPhillips lui accorderait bien cette petite bévue après tous les services rendus. Il se passa un coup de white spirit rapidement sur les bras, ne prit même pas la peine de nettoyer en profondeur la crasse sous ses ongles et changea seulement de t-shirt.

Mais y aller sans arme n'aurait servi en rien la cause de la jeune fille en détresse. C'est donc pour cela que le play boy s'enticha d'une barre à mine qu'il dissimula sous son blouson et ce sont les phares xenon d'une Bmw panda qui illuminaient l'arrière du hangar. Le passage du bitume au gravier se fit dans un nuage de poussière pour reprendre contenance sur l'asphalte de la rue annexe. La deux roues fila à vitesse modérée direction Fashion Island. Beverly Bd, il fallait de mémoire tourner à droite au prochain carrefour. Un bouchon, il ne manquait plus que cela pour égayé cette morne journée. Ne voulant perdre de temps, O'Connell passa outres le code de la route et s'engagea sur le trottoir bondé de monde: évidemment pour un samedi.

_________________









Revenir en haut Aller en bas
http://tmnt.forum-actif.net
avatar
Michelangelo
Messages : 383
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus|| Mar 9 Fév - 6:02

Megan Carter a écrit:

    Deux options, soit les deux bleu répondait à son appel soit ils la laissaient poireauter là comme une belle plante dans son pot. Mais nul doute que les deux garçons n'allaient pas la planter, ils étaient proches d'elle et bien qu'ils ne manquaient jamais une occasion de la faire gracieusement chier, elle savait pertinament qu'elle comptait pour chacun d'eux d'une certaine manière. La jeune brune était à la terrasse du café depuis presque une heure. Quand même l'endroit où elle leur avait donné rendez-vous n'était pas à coté de la porte, ohhh ça ca devait bien les faire chier d'ailleur mais qu'importe elle l'avait fait exprès c'était pour toute les fois où ils lui avaient joué des tours pendables ces sacripans!

    Puis la sonnerie de son blackberry retentit, Megan décrocha pour entendre la voix rouspillante de Duncan, ca ne l'étonnait guère à vrai dire. Megan était certaine que le jeune homme pensait avoir été attiré ici dans le but de faire du shopping. Pourtant ce n'était pas chose prête d'arriver avec Megan qui ne supportait pas de rester dans un magasin de fringues plus de cinq ou dix minutes. Trop étouffant, trop chaud, trop épuisant, toutes ces folles qui s'arracheraient les cheveux pour s'approprier le dernier Jimmy Choo ou Versace ou que sais-je encore d'autre. Très peu pour elle!

    Hey Dudu, bah tu vois l'escalator juste devant toi à la grande entrée? Tu vas me voir le descendre dans même pas cinq secondes pour te rejoindre. Attend moi là beau brun j'arrive!

    La jeune brune était déjà partie en direction de l'escalator et ne lui laissa même pas le temps de répliquer qu'elle lui raccrocha aussitôt au nez. Sympa la méganenette, n'est-ce pas non mais ne vous leurrez pas, Megan avait une sainte horreur de parler au téléphone, elle ne savait jamais quoi dire lors d'un appel, donc elle s'était plutot les textos, longs et explicites! L'escalier roulant la conduisait doucement vers lui. C'est avec un immense sourire charmeur qu'elle vint se planter devant lui.

    Merci, merci vraiment d'être venu! Il faut que je te parle d'un truc important et ...ben viens suis moi y'a trop de monde ici je voudrais qu'on soient seuls.

    Elle lui fit un rapide bisou sur la joue, lui agrippat son bras pour l'entraîner vers les ascenseurs avec la ferme intention de l'emmener au parking souterrrain, si Duncan était arrivé, Marcus n'allait surement plus tarder non plus. Le plan était en action maintenant. Les deux jeunes gens bras dessus bras dessous entrèrent dans l'ascenceur qui commença sa descente. Arrivée au -2 les portes s'ouvrirent, il faisait sombre et ils allaient devoir marcher un peu avant de retrouver Marcus.

    Maintenant que le moment fatidique se rapprochait, Megan se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir leur sortir comme baratin, où même si Marcus n'allait pas croire que le pseudo agresseur qu'elle avait inventé était Duncan. Il ne manquerait plus que ca, une belle bagarre entre les deux hommes alors que son but était d'essayer de les réunir pour qu'ils arrêtent de se faire la gueule.


_________________









Revenir en haut Aller en bas
http://tmnt.forum-actif.net
avatar
Michelangelo
Messages : 383
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus|| Mar 9 Fév - 6:02

Duncan Bierfeld a écrit:
    « Hey Dudu, bah tu vois l'escalator juste devant toi à la grande entrée ? Tu vas me voir le descendre dans même pas cinq secondes pour te rejoindre. Attends moi là beau brun j'arrive ! »

    Il ne trouva, pour réponse, que deux simples grognements. Le premier, pour le magnifique surnom que la jeune femme avait trouvé, et qu’elle n’hésitait pas à utilisé, au plus grand malheur de l’Alpha. Le deuxième, pour la sonnerie qui retentissait encore une fois à ses oreilles. La voix de Megan s’était bel et bien volatilisée. Elle avait osé lui raccrocher au nez, à croire que c’était une manie, chez elle. Il hésita à envoyer valser encore une fois son portable, détestant par-dessus tout se laisser faire si facilement, mais s’y résigna. Non pas pour la santé de l’appareil, ni même pour les risques de blesser un de ces stupides énergumènes qui trouvaient moyen à prendre du plaisir dans un centre commercial. Il pensait juste à sa réputation, il n’avait jamais aimé qu’on le regarde d’un mauvais œil, lors d’une de ses…crises de colère. D’accord, il passait la plupart de son temps à l’emmerder, mais toujours avec bonne humeur. De là à ignorer son avis deux fois de suite, il ne fallait tout de même pas dépasser les bornes. C’est vrai, ça, quoi !

    Elle finit par arriver, sur son tapis roulant, alors que Duncan ruminait sa vengeance, les coudes appuyés sur une des rambardes, dévisageant les passants. Elle se posta devant lui, sans un bonjour, sans une excuse. Il n’esquissa pas un seul sourire, rancunier et boudeur. Certain d’avoir été manipulé si facilement, il soupira, alors que la jeune Carter le remercier, pour sa venue. Ironique. Elle se moquait de lui, par-dessus-tout. Après lui avoir déposé un bisou sur la joue, et avoir prétexté qu’elle devait à tout prix lui parlait dans un endroit un peu plus calme, elle l’agrippa par le bras, le tirant presque derrière elle pour qu’il avance. Il laissa s’échapper un sourire. Par quel magasin on commence ? C’était bien la question qu’il se posait, à ce moment là. Mais qu’importe, il était là, il s’était bien fait avoir, et il était trop tard pour faire marche-arrière. Et puis, si ça faisait si plaisir à la jeune femme. Il survivrait à cette journée de shopping…Ou pas.

    Mais à son plus grand étonnement, c’est dans le parking souterrain que le bleu la suivit. Ou plutôt, qu’elle le traina. Ben ? Il n’y avait pas de magasins, là, pourtant. C’est au bout de quelques secondes qu’il réalisa finalement qu’il s’était peut être trompé, qu’elle avait réellement quelque chose d’important à lui dire. Il s’arrêta brutalement, à cette pensée. Un truc important, elle l’avait dit. Mais alors quoi ? Qu’est-ce qui se passait, au juste ? Elle n’avait pas l’air inquiète, il ne s’agissait sans doute pas de problèmes. Quoique les apparences pouvaient être trompeuses. Un nouvel homme dans sa vie ? Un changement important ? Alors que son cerveau ne trouvait plus de limite à ses pensées, il finit par lâcher, songeur :

    « Tu voulais me dire quoi ? »

_________________









Revenir en haut Aller en bas
http://tmnt.forum-actif.net
avatar
Michelangelo
Messages : 383
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus|| Mer 10 Fév - 9:18

    Évidemment personne à l'horizon, quoi de plus normal, Marcus s'y attendait légèrement pour tout dire. Il croyait de plus en plus à un grossier canular de la part de sa chère Carter... Il tournait nerveusement la poignée des gaz sans grand résultat puisqu'aucune vitesse n'était enclenchée. Ce geste avait pour conséquences de l'énerver d'avantage au fur et à mesure que le moteur s'emballait et c'est pour cela qu'il coupa d'un coup sec le contact de la bécane, cette dernière posée sans ménagement sur la béquille avant qu'il ne prenne la direction des étages supérieurs. Mais feignant comme il l'était - et oui c'est un gros défaut mais que voulez-vous on ne peut être parfait -, le play boy tourna dos aux escaliers et se rabattu vers les deux ascenseurs enclavés dans le mur juxtaposé. Quelle veine, le premier état en fonction mais était vraisemblablement occupé et se dirigeait au vues de l'affichage de tête vers le parking, autrement dit dans ... Sa barre à mine légèrement apparente, il se précipita sur le second qui par chance s'ouvrit sous la pression de son doigt sur le bouton d'appel. O'Connell s'engouffra aussitôt à l'intérieur dès lors qu'il entendit la porte de son s'ouvrir....ne sachant pas que, par le plus grand des hasards ses occupants se trouvaient être la dite Carter et le jeune Bierfeld.

    Les portes se refermèrent sans qu'il n'eut le temps de les voir en sortir et c'est à l'abri des regards qu'il réarrangea son allure, son arme de fortune à demi calfeutrée sous le pan gauche de sa veste. En laissant pendre placidement son bras, il arrivait à coincer sommairement le bout de métal sans trop de difficultés. Et pourtant, c'est à l'étage de la galerie marchande qu'il connu pratiquement un pied en dehors la frayeur de sa vie. Il tomba nez-à-nez avec l'un des vigiles et eut le simple réflexe de porter sa main droite sur son flanc. L'armoire à glace le regarda, plutôt étonné, mais ne sembla pas plus porter d'attention à l'étudiant vu la dégaine de dépravé. Il sorti de là en s'excusant, nul besoin de s'afficher comme une tête de turc, et pris la direction des allées en longeant les murs. Deuxième erreur. Cette attitude attira l'œil d'un second vigile accoudé à son comptoir. Il devait ne pas savoir quoi faire, ou trouver cette journée d'une morosité certaine et c'est sans doute pour cela qu'il alla à la rencontre du jeune homme. Marcus cherchait sans vraiment savoir un indice, une silhouette familière mais plutôt que d'afficher un sourire de complaisance, son front se fronça lorsqu'une ombre noire sur la vitrine qu'il observait semblait se précipité ds sa direction. * Calme....doucik* Il serra inconsciemment ses doigts sur ce qui pouvait l'enfermer entre quatre murs les menottes aux poings.

    Cet homme l'interpela sans la moindre violence, O'Connell se décontracta quand ce dernier lui avoua que malheureusement son look dérageait la clientèle friquée de l'établissement. Ce n'était que çà et il en fut soulagé. On l'invita à reprendre le chemin du parking ce qu'il fit sans résistance provenant de sa part. De nouveau dans l'ascenseur il soupira adossé à la carlingue en repensant à Carter. La pauvre devrait le rejoindre par ses propres moyens et sans aucune façon de connaitre son exacte position. Les portes s'ouvrirent sur les rangées de véhicules et il se dirigeait vers son moyen de locomotion lorsqu'il vit de dos une brune qu'il aurait pu reconnaitre d'entre milles: Megan. C'était l'heure des règlement de compte. Il emboita le pas mais se figea lorsqu'une seconde silhouette sorti de l'ombre d'un pilier, un jeune homme qui la suivait de près. Tout doucement il glissa sa main sous son veston et prit en pleine possession la barre, n'ayant pas reconnu cet individu....ou




_________________









Revenir en haut Aller en bas
http://tmnt.forum-actif.net
avatar
Michelangelo
Messages : 383
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Re: Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus|| Dim 14 Fév - 13:24

Megan Carter a écrit:
    Ce que Duncan pouvait être un grognon, la jeune Carter voyait très bien qu'il était à fleur de peau pensant très certainement qu'elle l'avait fait venir ici pour une chose totalement ridicule et dérisoire. Oh comme il ne se trompait pas cette fois-ci. Mais les deux bleus lui jouaient toujours des tours pendables eux aussi, à son tour elle avait décidé de les titiller un petit peu, à charge de revanche quoi c'était pas toujours pour la même pomme quand-même. Pourtant elle remarqua que Dudu avait l'air très étonné de l'endroit où les mena l'ascenseur. Le parking sous-terrain, oh oui, oh oui ça il n'aurait jamais pû l'imaginer.

    Megan ne voyait pas encore Marcus, allait-il simplement venir, voilà ce que se demandait la jolie brune. O'Connell était bien capable de l'envoyer bouler s'il n'était pas d'humeur à faire la route, son plan à mademoiselle Carter risquait fort de tomber à l'eau. N'empêche qu'à ce moment précis alors que Dudu reprenait la parole, la jeune brune se sentait un peu coinçée, qu'est-ce qu'elle allait inventer au beau brun pour justifier son appel téléphonique un peu autoritaire. L'absence de Marcus bousculait un peu ses plans de bataille! Alors qu'ils marchaient l'un à coté de l'autre dans la sombritude extrême de ce parking remplis bien évidemment de voitures, les idées de Megan filaient à toute vitesse.

    Bon Meg' trouve quelque chose à lui dire en attendant de voir si O'Connell ramène son joli petit popotin ici sinon Dudu risque de te planter là et de tout faire foirer! Voilà ce que la jeune femme était en train de penser. Elle n'avait pas du tout perçu que quelque part derrière eux Marcus approchait à pas feutrés, tout doucement tel une ombre se mouvant dans son sillage. Megan stoppa ses pas et se tourna légèrement vers Duncan.

    Et bien en fait...heuu.C'est un petit peu dur à expliquer tu vois. Je sais pas très bien comment m'y prendre pour t'avouer tout ça mais il fallait que je te vois, que je te dise...ce que j'ai sur le coeur. commança-t'elle en balbutiant un peu comme si elle cherchait ces mots.

    C'était surtout qu'elle cherchait quoi lui dire exactement, il allait surement pas tarder à perdre patience là...Mais il fallait bien qu'elle comble le silence, qu'elle lui donne une raison de ne pas la planter là, d'émoustiller la curiosité du jeune dragueur. Bon sang Marcus, tu fais quoi!! Pourvu qu'il ne tarde plus trop!

_________________









Revenir en haut Aller en bas
http://tmnt.forum-actif.net

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus||

Revenir en haut Aller en bas

Hazard, imprévus & manigances ||Duncan & Marcus||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Résolu] impressions écran
» Comment faire une capture d'écran ( ScreenShot ) et la mettre en ligne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TMNT :: Archives topics-